je vous aime tous

25 février, 2010

C’est où le Swaziland ?

Classé sous chronique internationale — jevoushaimetous @ 11:14

  « We are the world, we are the children », mais comme c’est beau et émouvant, comme c’est touchant cette mobilisation internationale pour les 200 000 Haïtiens morts lors du tremblement de terre qui a secoué l’île le 12 Janvier 2010. Moi c’est bien simple quand j’entends le remix du « we are the world » ou le fabuleux « un geste pour Haïti », mes poils se hérissent !! Cela m’évoque tous ces immenses élans de générosité spontanée, l’Arménie, le Tsunami, le Swaziland…

  Ah ben non tiens sur le Swaziland rien du tout. Ils ont pas de pot les Swazis aussi, ils meurent par centaine chaque jour, du sida (26,1 % des adultes touchés le plus fort taux de contamination au monde), 2% de la population meurt de cette épidémie chaque année. La population étant estimée à 1 185 000, cela nous donne 23700 morts par an. Si l’on ajoute à ça une mortalité infantile de 110 pour 1000 (avec une estimation de 45% des décès d’enfants de moins de 5 ans liés au VIH) et le taux d’espérance de vie le plus bas au monde (32 ans). On peut donc considérer que chaque année le Swaziland connait, en terme de mortalité, l’équivalent du séisme qui a touché Haïti. L’ONU a déclaré « qu’à long terme l’existence du Swaziland en tant que pays sera sérieusement menacée », paradoxalement le F.M.I estime, lui, que le Swaziland n’est pas assez pauvre pour bénéficier d’un programme d’aide. C’est vrai il n’y a que 60% de la population qui vit avec moins de 1,25 dollars us par jour, pas de quoi s’alarmer. De plus, avec approximativement 16 médecins pour 100 000 habitants, je pense qu’il y a de bonnes chances de voir l’épidémie et les conditions sanitaires s’améliorer durant le siècle à venir, le seul problème est qu’il n’y aura sans doute plus personne pour en profiter !!

  Ce qui m’horrifie, ce n’est pas les disques ni les élans de générosité lorsqu’il y a une catastrophe naturelle de grande ampleur, c’est qu’il faille ce type d’événement pour que l’on se soucie un peu de la situation dans laquelle vive les populations des pays touchés par ces catastrophes. Où sont les disques qui ont pris position contre les Duvalier et les tontons macoutes qui ont terrorisés et pillés l’île pendant 30 ans, où sont les disques dénonçant le massacre de la ville de Jeremie en 1964. Que peut on penser des Américains qui ont soutenu le coup d’état de Raoul Cedras et la mise en place de milices, telles que le FRAPH qui ont intimidées, et assassinées pendant 3 ans les opposants et les leaders syndicaux, Que penser également de ces mêmes américains qui ont remis au pouvoir Aristide, sous conditions, celles d’accepter le programme économique ultra-libéral proposé par l’administration Clinton.

  M. Obama a déclaré que le séisme en Haïti « était la plus grande catastrophe humanitaire qu’ait eu à gérer les U.S.A » avant de dépêcher sur place 16 000 soldats. L’ Union Européene a elle dépêchée 1500 hommes. Alors oui on va fournir des aides, des centaines de millions de dollars au Haïtiens pour qu’ils pansent leurs blessures, oui c’est magnifique de voir que le monde entier est capable de se mobiliser pour une cause et oui c’est dramatique de voir que c’est systématiquement trop tard. Peut-être que si la communauté internationale, alertée par de nombreux rapports indépendants, avait pris en compte la corruption, le manque d’infra-structure, la toute puissance de barons de la drogue, avait agi en amont, cela n’aurait en aucun cas empêché le séisme, mais sûrement limité ces effets tant humains qu’économiques. Inévitablement, après avoir gagné son indépendance face aux Français, aux Anglais, Haïti va redevenir une colonie et pas seulement celle des Américains, ça serait un peu simpliste comme raisonnement, mais celle de la communauté internationale et du FMI.

  Cet article est dédié a toutes les O.N.G qui se battent sur le terrain, prennent de vrais risques pour alerter les populations et la communauté internationale sur la situation dramatique de nombreux pays loin du cirque médiatique. Plus particulièrement il est dédicacé à M. Nicolas A, qui lui sait où ça se trouve le Swaziland et qui m’a donné envie d’écrire sur ce pays en danger. Merci à toi !!

  Allez sur ce et malgré tout je vous aime tous

Laisser un commentaire

memoiresdinconnu |
sanaurel |
Rencontrer sur meetic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | philomélimomo
| L.A.L.M SERVICE
| CONCERT ET SPECTACLE