je vous aime tous

31 mars, 2010

Délit de faciès

Classé sous chronique sociale,Non classé — jevoushaimetous @ 16:10

  Stéphane Guillon suscite encore la polémique suite à l’une de ses chroniques qui concernait M. Besson ( les vidéos sont disponibles sur http://sites.radiofrance.fr/franceinter/accueil/ ). Je ne vais pas revenir sur l’aspect drôle ou non de la chronique de M. Guillon, je ne me sens pas le plus à même de juger de la qualité de son travail. Un seul point pourtant, il est vrai que l’humoriste n’affronte jamais de visu les personnes auxquelles il s’en prend violemment, et qu’il se trouve vite déstabilisé lorsqu’un invité ne joue pas son jeu et s’oppose à lui ( je fais référence ici à Vincent Delerm qui durant l’émission 20H10 pétantes sur canal + avait ostensiblement lu le journal durant la chronique de Guillon, ce qui avait profondément heurté le pauvre chroniqueur qui s’apprêtait à massacrer Francis Lalanne ). On peut également noter qu’il peut se mettre dans une colère importante lorsqu’il est à son tour victime d’une chroniqueuse qui dresse de lui un portrait au vitriol, mettant en cause ses méthodes et son travail ( durant l’émission de Jean-marc Morandini sur direct 8 ). Visiblement M. Guillon n’aime pas le jeu de l’arroseur arrosé. Il faut néanmoins reconnaître qu’il est le seul, dans l’à-plat-ventrisme ( néologisme que je trouve de bon aloi ) actuel, à appuyer sur certains aspects de la vie politique qui font mal, et ose beaucoup plus que la plupart de ses collègues chroniqueurs ou humoristes. Et là particulièrement il revient sur des points fondamentaux de la politique gouvernementale, et dont M. Besson est un acteur.

  Ce qui est sidérant c’est la réactivité dont font preuve, depuis 3 ans, nos hommes politique face à la caricature. Bien sûr que celle-ci peut s’avérer déplaisante pour la personne ciblée, mais n’est-ce pas le but ? Ce qui est inquiétant c’est que nos politiciens soient à ce point déstabilisés par ce type de chronique. Que M. Strauss-Kahn n’ai pas apprécié la chronique concernant ses ébats avec une stagiaire du F.M.I est une chose, que l’on mette au pilori un chroniqueur parce qu’il ne tient pas le discours conventionnel en est une autre.

 Si l’on reprend la teneur de la chronique, certes les attaques sur le physique de M. Besson n’ont pas grand sens, mais ne paraissent pas justifier à elles seules des excuses publiques de la part du président de radio-france !

  Concernant la traîtrise qu’évoque Stéphane Guillon, il n’y a rien de diffamant là-dedans. Il faut rappeler que durant la dernière campagne présidentielle, M. Besson a changé de camp au moment où le bateau a commencé à prendre l’eau, à savoir au soir du premier tour, suite à quoi il rejoindra le « pôle gauche » ( ne riez pas il existait vraiment ) de l’équipe de campagne de M. Sarkozy. Les changements de cap brutaux et d’opinions n’effraient pas M. Besson, il coordonne en début d’année 2007, donc quelques mois avant son changement de parti, une publication pamphlétaire contre M. Sarkozy :  » L’inquiétante « rupture tranquille » de Monsieur Sarkozy « . Dans ce texte il condamne notamment violemment la politique d’immigration du Ministre de l’intérieur.  Morceaux choisis, là encore ne riez pas c’est bien M. Besson qui s’exprime :  » C’est une évidence, Nicolas Sarkozy ne croit pas au « modèle républicain » d’intégration « ,  » libéral, atlantiste…et toujours plus grave communautariste. ». Oui, c’est bien M. Besson actuel Ministre de l’immigration, entre autres, du gouvernement Sarkozy qui s’exprime ( source:http://hebdo.parti-socialiste.fr/2007/01/10/347/ ). Alors certes il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, mais que penser de ceux qui en change trop souvent ?

  Quant à faire passer M. Besson pour une  » taupe du Front-National « , force est de reconnaître que s’il n’a pas pousser le retournementde veste jusque là, la récupération des voix du parti d’extrême droite par l’intermédiaire de la politique sécuritaire proposée par le gouvernement actuel, prêtait à cette fiction. On peut aussi évoquer le merveilleux et constructif débat sur l’identité nationale, qui a en un rien de temps viré à l’expression « décomplexée » de l’islamophobie la plus totale, qui de l’interdiction des minarets, qui de l’interdiction du niqab et de la burqa, mais quid de le réflexion sur l’état de notre société ? Quid de la réflexion sur le vivre ensemble, et sur le ciment qui nous réuni, plutôt que sur ce qui nous sépare ?  Enfin bref, ce débat c’est trouvé enlisé jusqu’au cou et M. Besson avec dans des notions haineuses et stigmatisantes ; faisant tranquillement le lit de l’extrême-droite, dont on a revu poindre le nez aux dernières régionales !! Alors non M. Besson n’est pas un agent infiltré du F.N, mais sa politique concernant l’immigration a tout de même permis la résurgence d’idées que nous avions un peu vite, cru enterrées.

  Il est vrai que la politique de M. Besson en matière d’expulsion de personnes en situation irrégulière est particulièrement humaine, mais après tout il ne fait qu’ « appliquer la loi ». En Octobre 2009, un charter raccompagne 3 Afghans sans-papier en afghanistan. Il faut rappeler que le droit international ne protège pas les ressortissants de pays en guerre des expulsions ( pas déportations, ne confondons pas ), que ce vide juridique ne peut en aucun cas excuser le zèle mis par M. Besson à faire appliquer la loi tout en sachant que ces personnes courraient un risque vital en retournant en afghanistan !! Alors certes selon notre Ministre de l’immigration, il s’agissait de reconduites forcées « dans des régions où il n’y a pas de risques pour leur intégrité physique » ( source : http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Un-charter-pour-trois-Afghans-143978/ ). Dans le genre grand seigneur, il nous explique également, dans la même interview, que les expulsés « iront dans un hôtel payé par la France, et qu’ils vont avoir un accompagnement individualisé et de l’argent pour se réinstaller dans leur pays d’origine ». Bon, je serais qu’eux j’utiliserais l’argent pour m’acheter un gilet pare-balles, même si, toujours d’après M. Besson l’Afghanistan n’est pas un pays en guerre civile,  mais un pays ou sévirait une  » guérilla de rebelles contre le gouvernement démocratique en place » ( source : http://www.parismatch.com/Actu-Match/Politique/Depeches/Besson-Je-fais-appliquer-la-loi-E1-152716/ ). Du coup aucune raison de s’en faire, vraiment les associations humanitaires et de défense des droits de l’homme versent dans la sensiblerie. Ce qui est curieux tout de même c’est la réaction du gouvernement Afghan, démocratiquement élu, et par conséquent dont la parole peut difficilement être remise en cause. Concernant notamment l’une des personnes expulsées, Kaboul a expliqué qu’il ne venait pas de la capitale, comme cela avait été initialement dit par le gouvernement Français, mais  » d’une province dont certaines zones sont sûres, mais là d’où il vient précisément, c’est extrêmement dangereux  » ( source : http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Kaboul-corrige-Besson-144439/ ). Qu’ajouter à celà, surtout si l’on pense que l’Elysée avait précisé, concernant les retours d’Afghans, qu’ils ne seraient possibles  » que si un certain nombre de conditions étaient réunies, condition de sécurité sur la destination d’accueil, condition de réinstallation  » ( source : http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Un-charter-vers-l-Afghanistan-143735/ ).

  Dans ce contexte les propos de Stéphane Guillon apparaissent bien dérisoires, et l’énervement de M. Besson bien inapproprié. Peut-être M. Besson ferait il bien de se questionner sur l’application de la loi, dont il semble si friand comme argument de défense, lorsqu’on lui évoque les expulsions.  » Je fais appliquer la loi !!  » ( source : http://www.parismatch.com/Actu-Match/Politique/Depeches/Besson-Je-fais-appliquer-la-loi-E1-152716/ ).

 Je rappelerai juste à M. Besson que cet argument a été fort usité en d’autres temps, par des haut-fonctionnaires tout aussi zélés, et qui ne faisaient qu’obéir aux ordres, qu’appliquer la loi !! Et puis après tout, il a eu le droit aux excuses du directeur des services de Radio-France, et même à celles de Stéphane Guillon ( que je vous conseille vivement d’écouter, un vrai régal ). Moi j’attends avec impatience les excuses de M. Besson auprès de Nik Khan Hashimkhil, âgé de 18 ans, qui était censé venir de Kaboul, et qui en fait était originaire de la province de Paktia, province en proie à des affrontements violents et dont les jours sont clairement mis en danger par la décision d’expulsion. J’attends également ses excuses concernant le débat inepte sur l’identité nationale et qui a servi de catalyseur à l’expression de certaines idées nauséabondes.

   Allez, sur ce, et malgré tout, je vous aime tous  

13 mars, 2010

Dérapages contrôlés ?

Classé sous chronique sociale,videos — jevoushaimetous @ 15:20

http://www.dailymotion.com/video/xcjbg2

  Les mots parlent d’eux-mêmes. Je suis très embarrassé, si les hommes politiques se mettent à faire mon boulot, qu’est ce qu’il me reste !! C’es totalement invraisemblable, ce discours que l’on entend depuis trop longtemps, mais qui a tendance à se généraliser dans les plus hautes sphères de la politique internationale. Tout le monde a en tête les dérapages, qui à mon humble avis n’en sont pas, de M. Berlusconi concernant M. Obama et son épouse, également les propos de M. Hortefeux et leurs justifications plus que fallacieuses. Comprenons nous bien, je ne suis pas persuadé que les propos de M. Longuet soit racistes, ils sont juste stupides.

  M. Boutih ne fait il pas partie du « corps français traditionnel »? Notre société est multi-culturelle et ce depuis maintenant de nombreux siècles, ce que n’ignore pas M. Longuet. Il va commencer à être temps d’arrêter de discrimer les gens en fonctions de leurs origines, puisque de fait M. Boutih est Français. Mais finalement il n’est que l’étendard de ce que l’on entend dans les médias à longueur de temps. Une émeute en banlieue, une rixe dans une gare il s’agit immanquablement de jeunes issus de l’immigration. Je ne comprends pas bien le sens de « issus de l’immigration », on s’en moque de la provenance, il s’agit de jeunes français ni plus ni moins. Il me semble que, tant que l’on maintiendra ce discours qui sépare notre société, il n’est vraiment pas utile de parler de cohésion nationale, ni de lancer un débat catastrophique sur la notion d’identité nationale. Commençons par considérer tout les citoyens de notre république à égalité, telle que prévue par la constitution et de fait le débat n’aura plus lieu d’être, et la HALD non plus d’ailleurs.

  Les politiques vont encore plus loin. Prenons l’exemple de M. Soumaré, candidat aux régionales dans la région Val d’Oise. Celui-ci a été accusé par messieurs Dellattre et Meurant, respectivement maires UMP de Franconville ( 95 ) et Saint leu la forêt ( 95 ), d’être  » un repris de justice multi récidiviste qui plus est  » (source http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2010-02-22/les-faits-l-affaire-ali-soumare-embarrasse-la-campagne/917/0/426549 ). Au delà de l’affliction dans laquelle me plonge la qualité impressionnante de ce type d’arguments politiques majeurs, il s’avère que ces accusations étaient totalement infondées. Ce qui est sidérant c’est le mutisme totale de Mesdames Pécresse et Jouanno, qui auraient dû faire appel aux valeurs républicaines qu’elles sont en devoir de défendre en tant que membres du gouvernement et condamner sans aucune réserve les propos des 2 maires. On pourrait aussi parler des propos de M. Frêche, qui lui est un multi-récidiviste du dérapage verbal et l’embarras notoire du P.S, qui a tout de même mis plusieurs années avant de le désavouer publiquement et politiquement.

  M. Zemmour se situe exactement dans ce contexte politique particulièrement noble, et défendant de réelles idées politiques à destinations de l’ensemble de la population.

Image de prévisualisation YouTube

   Là encore les mots me manquent ! Voilà un assemblage de certitudes, d’idées reçues, d’à priori qui ne reposent sur aucun argument. Si, il évoque les statistiques ! En me projetant un peu, j’imagine les statisticiens du ministère de l’intérieur entrain de pondre quelque chose comme  » tiens si on faisait une stat super précise sur la délinquance et les trafiquants, pour ça on a qu’à dire qu’ils sont tous noirs et arabes « . Mais de la même façon lorsqu’il donne son avis sur le clivage de notre société, à peine réducteur. Dire que les gens ont envie de partir des quartiers difficiles est un euphémisme, ça revient à dire qu’on préfère être riche et en bonne santé que pauvre et malade. C’est vrai, qui ne souhaiterait pas vivre dans un environnement verdoyant, dans un logement salubre, calme. Le problème majeur des quartiers qu’évoquent M. Zemmour c’est que les gens qui y vivent sont totalement abandonnés par l’état, qu’ils vivent dans des conditions déplorables. C’est sur ce terreau que se fabrique ce genre de discours. Je ne voudrais pas sombrer dans un angélisme de mauvais aloi, il est nécessaire de reconnaître que la délinquance existe, qu’elle est présente dans cette atmosphère d’abandon, et que du coup le terrain est laissé libre à certains petits « parrains locaux » qui font régner la terreur. Mais il est utile de dire qu’il s’agit d’une minorité de personnes extrêmement vendeuses en terme d’image au 20 H, en tous cas plus que les gens qui mènent une vie parfaitement normale.

  Je ne sais comment conclure cet article car j’ai le sentiment déplorable, qu’il va falloir le compléter rapidement et que Albert Einstein avait raison lorsqu’il écrivait :  » Drôle d’époque où il est plus facile de scinder l’atome que de vaincre un préjugé. « . Malheureusement Albert, 60 ans plus tard tu as toujours raison.

  Allez, sur ce et malgré tout, je vous aime tous.

Et vive la censure !!

Classé sous billet d'humeur — jevoushaimetous @ 14:41

 

Damien Saez censuré

  Et oui, je vous parlais il y a peu de la liberté d’expression qui n’était à mon sens qu’un vaste leurre dans notre pays. Libre? oui à condition de demeurer dans les règles de la pensée unique.

  L’affiche de Damien Saez concernant son nouveau spectacle en est une nouvelle preuve flagrante, à ceci près que l’on a franchi une nouvelle étape dans la bêtise confondante des arguments avancés par les censeurs. Cette affiche a été interdite, allez on s’accroche pour…. « dégradation de l’image de la nature humaine » !!!

  Alors devraient être censurées pour ces mêmes motifs, l’intégralité des pubs pour les yaourts prônant l’usage intensif du bifidus actif ( soit dit en passant dire qu’un yaourt contient du bifidus actif à la même valeur scientifique que dire qu’il contient du lait ), celles pour l’ensemble des savons liquide, celles pour certains parfums faisant de l’utilisateur masculin un tombeur et cantonnant les femmes à l’image d’objets décérébrés et prêtes à se ruer sur le premier venu, enfin toute celle qui utilise l’image de la femme à des fins mercantiles.

  Moi aussi j’accuse, avec moins de talent que Zola et Saez, les complices de l’organisation de la journée internationale de la femme, ravalant la dignité de toutes celles qui se battent au quotidien. Un artifice de communication qui malheureusement semble fonctionner à merveille, puisque tout le monde semble s’en contenter. Mais jusqu’à quand nos gouvernants vont ils continuer d’instaurer, pour des motifs de communication assez proche de la volonté mercantile des annonceurs des produits sus-cités, des journées de défense ou de protection de je ne sais quoi, le tout sans aucun effet réel sur la condition féminine ni sur quoi que ce soit d’autres ? Quand va t’on se décider à mettre en place des vraies politiques sociales, pédagogiques, à long terme et pas « des coups de comm’ » dénués tout à la fois de sens et de fondement ?

  Les bons esprits me rétorqueront que cette journée c’est mieux que rien, je pense au contraire que c’est pire que tout ! Le simple fait d’accorder une journée à la femme, c’est se donner bonne conscience, pouvoir se regarder en se disant  » non nous n’avons pas rien fait », comme pour la lèpre, les myopathies, les SDF, le Sida, l’enfance. Mais tout est de notre faute, nous donnons pour le téléthon, parce que oui c’est dramatique la situation de ces personnes atteintes de  maladies génétiques terrifiantes. Bien sûr que la situation des personnes SDf est odieuse, plus particulièrement dans nos pays riches et industrialisés, où la plus abjecte des misère côtoie la plus inique des richesse. Mais l’ensemble de ces actions, louables et courageuses, permet aux pouvoirs publics de se dédouaner de leurs devoirs fondamentaux d’aide et d’assistance aux plus démunis, mais également de ne pas mettre en place la moindre action politique à long terme à destination des citoyens. Ce qui serait fabuleux c’est que tout cela permette une réelle prise de conscience, fasse réagir la population, mais bien au contraire cela permet de maintenir le ciment fragile de nos sociétés, en donnant l’illusion que personne n’est laissé pour compte.

  Mon argumentation est simpliste, peut-être, mais pas moins que celle qui a justifiée la censure d’un artiste, qui par le seul biais d’une photographie choquante et intelligente résume à elle seul l’état de notre société, où l’être humain est considéré soit somme consommateur soit comme marchandise, alors si ça ce n’est pas  » de la dégradation de l’image de la nature humaine ».

 Allez, sur ce et malgré tout, je vous aime tous

 

memoiresdinconnu |
sanaurel |
Rencontrer sur meetic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | philomélimomo
| L.A.L.M SERVICE
| CONCERT ET SPECTACLE